Fédération Chimie Mines Textile Energie
Fédération Chimie Mines Textile Energie
 

La Fédération sera fermée du 31 juillet au 16 août 2018

La Chimie verte arrive en Moselle Est

 

L’entreprise de biochimie Metex Noovista s’installera sur le site de Carling en Moselle Est.

 

La plateforme Chimique de Carling entre résolument dans la transition écologique en accueillant cette société clermontoise, qui doit démarrer sa production en 2020. L’investissement s’élève à 48 millions d’euros et permettra la création d’environ 50 emplois.

 

Metabolic Explorer (Metex) s’est associée pour ce projet avec la banque publique BPI France et bénéficiera des aides de Total, des collectivités locales et de l’état sous forme de prêts ou de mise à disposition d’infrastructures. La coentreprise prend ainsi le nom de Metex Noovista.

 

Deux produits seront fabriqués à Carling à partir de matières premières végétales sans OGM. Le PDO (propanediol) et l’acide butyrique seront extraits de la fermentation de la glycérine issue du colza et du tournesol. La glycérine brute provient du Nord de la France et d’Allemagne.

 

Le PDO sera destiné à l’industrie cosmétique pour ses qualités de conservateur en remplacement du paraben reconnu comme un perturbateur endocrinien.

 

Le second, l’acide butyrique naturel, sera utilisé comme additif dans la nourriture pour animaux, en remplacement des antibiotiques préventifs.

 

Pour réussir, la condition essentielle est que les tarifs de ces produits soient identiques à ceux fabriqués à partir d’hydrocarbures, et c’est le cas !

 

Cette implantation nouvelle s’inscrit dans le développement durable, l’emploi et la réindustrialisation de la Moselle Est, qui, petit à petit, retrouve un second souffle.

L’attractivité de la France prônée par Emmanuel Macron, "France Is Back", n’est pas l’option retenue par le groupe Suisse Nestlé, qui a très mal choisi son calendrier médiatique, en annonçant une fois de plus son désengagement de l’hexagone par de nombreuses suppressions d’emplois !

2018 01 29 COMMUNIQUE DE PRESSE INTERSYN[...]
Document Adobe Acrobat [409.8 KB]

L'évolution de la politique du handicap, où en est-on ?

Courrier-OP-Handicap-9-01-18.pdf
Document Adobe Acrobat [195.7 KB]

La CFTC écartée de la Branche Chimie

Communiqué de presse 16 01 2018.pdf
Document Adobe Acrobat [185.7 KB]

Le dialogue social est en danger chez SICAF, nos militants se mobilisent pour éviter la rupture !

NAO2018.pdf
Document Adobe Acrobat [377.1 KB]
Accord sur les droits familiaux
2017 12 14 Communiqué Fédéral CFTC-CM[...]
Document Adobe Acrobat [648.1 KB]
Les organisations syndicales françaises n'iront pas à la réunion de l’OIT en Turquie
20170927-Communique_OIT_Turquie.pdf
Document Adobe Acrobat [92.8 KB]

COMMUNIQUE de Presse
Fédération CFTC Chimie Mines Textile Energie

Réunie en Conseil Fédéral le mercredi 20 septembre 2017, la Fédération CFTC Chimie Mines Textile Energie ne peut accepter en l’état, les ordonnances relatives à la réforme du code du travail.


Les points suivants sont notamment inacceptables :


- La perte de l’expertise spécifique des CHSCT, au détriment de la santé et de la sécurité des salariés (à fortiori sur des entités classées SEVESO et NUCLEAIRE).
- La réduction drastique des facteurs composant la pénibilité entrainant la fin ou la réduction des possibilités de départ en retraite anticipée négligeant de fait l’usure physique des travailleurs, en particulier dans l’industrie.
- La possibilité donnée à un groupe international, de licencier des salariés d’entreprise sur le territoire français, en s’appuyant sur de prétendues difficultés économiques.
- Le développement du CDI de chantier, qui remet en cause le contrat à durée indéterminée.
- L’atteinte inédite à la réparation des préjudices, due aux Barèmes prud’homaux obligatoires en droit du travail, qui bafoue un des grands principes du droit de la responsabilité civile : la réparation intégrale du préjudice.


Notre Fédération CFTC Chimie Mines Textile Energie soutiendra ses syndicats qui décideront de s’associer aux mobilisations locales et nationales.


La Fédération CFTC Chimie Mines Textile Energie sera très attentive lors de la parution des décrets d’application de ces ordonnances et se réserve la possibilité d’appeler ses syndicats à décider de s’engager et/ou de s’associer à des mouvements de grande ampleur.

Licenciement de 14 salariés d'EDF chez Luminus

La réaction de la CFTC-CMTE

20170704_Courrier_interfd_EDF_JB_LEVY_Li[...]
Document Adobe Acrobat [247.7 KB]
Réponse courrier Interfédérale EDF Lumin[...]
Document Adobe Acrobat [520.1 KB]
Tract EDF Luminus réintègration 14 sal[...]
Document Adobe Acrobat [696.2 KB]

COMMUNIQUE DE PRESSE FEDERAL

"Poursuite de l'exploitation de la centrale nucléaire de Fessenheim"

Communiqué de presse du 06 avril 2017..p[...]
Document Adobe Acrobat [222.1 KB]

Une bourse à l’emploi en ligne dédiée au monde de la Chimie

 

La CFTC-CMTE  est très fière de vous annoncer le lancement d’une Bourse à l’Emploi dédiée au monde de la Chimie : www.chimie.work

 

Voir texte en rubrique News Chimie.

La CFTC en progression

 

Le Haut Conseil du Dialogue social s’est réuni le 31 mars 2017 pour annoncer l’audience de chaque syndicat au niveau national et par branche à partir des résultats des élections professionnelles. 

Avec une audience nationale de 9,49% et 497 361 voix exprimées en sa faveur (soit une progression de 26 536 voix), la CFTC progresse par rapport au premier cycle (2009 -2012). Elle prouve ainsi que son ancrage dans le paysage syndical français est solide. Avec une voix plus déterminante que jamais (poids relatif* de 10,91%), elle continuera donc à peser, durant les quatre prochaines années, dans toutes les négociations interprofessionnelles.

Feuille de Route 2015-2020 des Partenaires sociaux européens de la Chimie

 

Défis et Opportunités pour les Partenaires sociaux de l'Industrie chimique européenne dans un paysage industriel en mutation.

 

Les  partenaires  sociaux  de  l'industrie  chimique  européenne  -  ECEG  et  industriAll  Europe  -  se réunissent au niveau européen depuis maintenant plus de dix ans. (...) Non seulement le paysage industriel est en train de changer, mais l’industrie chimique elle aussi est  de  plus  en  plus  mondialisée,  et  dans  cette  économie  mondiale,  nous  devons  trouver  un équilibre entre les besoins  économiques et les besoins sociaux. Jusqu'à ce jour, la politique sociale en  Europe  a  été  déterminée  au  niveau  des  États  membres,  ce  qui  en  soi  est  utile.  Toutefois,  si l'Europe  veut  rivaliser  avec  les  nouvelles  économies  mondiales,  un  degré  de  coopération  plus élevé  est  essentiel.  Grâce  au  projet  « Feuille  de  Route  2015-2020 »,  le  dialogue  social  pour l'industrie  chimique  européenne  peut  apporter  une  solide  contribution.  Cette  feuille  de  route nous donne l'opportunité de développer un certain nombre d'actions qui pourront conduire à des positions communes entre les partenaires sociaux dans les États membres(...).

 

Téléchargez ci-dessous la feuille de route 2015-2020.

feuille de route dialogue social europée[...]
Document Adobe Acrobat [293.8 KB]

Fédérations Internationales

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Fédération CFTC Chimie Mines Textile Énergie