Position des acteurs et organisations syndicales de la sidérurgie sur la révision de la directive ETS.

Mouvement Social du 18 février aux IEG: Pourquoi la CFTC dit NON MERCI.

 

La CFTC a, dès novembre 2015, tiré la sonnette d’alarme sur le contexte industriel et de l’emploi dans la Branche des IEG, notamment au travers de son tract du

03/12/2015 sur les Mesures Salariales.

A cette époque, elle dénonçait déjà tout autant :

  • l’irresponsabilité sociale et industrielle « des autorités de tutelle », nos actionnaires majoritaires ou dominants, dans leur choix, ou plus souvent encore, dans leur absence de choix, d’une politique énergétique cohérente et responsable à long terme.
  • le refus de nos dirigeants à dénoncer clairement « cette incurie ».
  • la démagogie de certains partenaires sociaux prônant un jour « le toujours plus salarial » et le lendemain « la fin des mondes industriels » et ce en l’espace de 2 mois à peine.

 

La CFTC se souvient tout autant des paroles de certains, qui aujourd’hui « découvrent» l’ampleur du « massacre industriel et social » qui se trame un peu plus chaque jour, nous annoncer « le grand soir », la mise au pas des groupements d’employeurs des IEG en CPB d’avril 2012.

On ne peut que se désoler de cette prophétie hautement erronée…

 

Notre lucidité de 2012, de fin 2015 et d’aujourd’hui ne nous pousse pas à nous inscrire dans un mouvement « autodestructeur pour les salariés des IEG », comme pour les entreprises qui les emploient.

 

Dénoncer les politiques menées, par une journée de grève, le 18/02/2016, ne rendra en rien service aux salariés de nos entreprises…tout au plus cela servira‐t‐il   de soupape sociale orchestrée par « les mentors » de cette journée…nous savons tous aussi que l’absence de résultat au sortir de ce mot d’ordre ne fera que nourrir de rancune et de déception ceux qui y auront participé.

 

Pour le bien de qui ? Des acteurs sociaux ? Nous ne le pensons pas.

 

Si poser un lest sur « un étalon » en pleine forme n’a guère de conséquence sur le résultat de sa course, pratiquer la même logique, opérer « la saignée » sur un cheval malade et fatigué se révèlera comme un remède « mortifère ».

 

En conclusion, la CFTC des IEG, qui place « le bien commun » au centre de sa réflexion et de son action, ne soutiendra pas ce mot d’ordre, cet appel à la grève.

Mouvement Social du 18 Février 2016 aux [...]
Document Adobe Acrobat [145.3 KB]

Industrie pharmaceutique:

Du pacte de responsabilité au pokeur menteur

 

Communiqué de presse interfédéral FO-CFTC-CFDT-UNSA-CGT-CFE-CGC

 

41 milliards d’euros d’aides aux entreprises, en contrepartie d’embauches et d’investissements : tel était le Pacte de responsabilité proposé par le président de la République le 31 décembre 2013. Une responsabilité que, depuis, ne cesse de fuir le patronat de l’industrie pharmaceutique… Le pacte de responsabilité n’est pas seulement une comptabilité et une histoire de chiffre, c’est avant tout une question de volonté. 

L’aide financière de l’État était conditionnée aux créations d’emplois, à la formation des salariés, à l’amélioration des grilles de classification, à la réduction de la précarité du travail et à l’investissement. Autant de contreparties à définir par les partenaires sociaux. 

 

Il a fallu attendre le 18 juin 2014 pour que la chambre patronale, le LEEM, amorce un début de tour de table des organisations syndicales de salariés. S’en est suivie une succession de réunions paritaires… sans que la question de ces contreparties ne figure à l’ordre du jour du LEEM ! (...)

 

Pour en savoir plus téléchargez ci-dessous l'intégralité du communiqué de presse.

Communiqué interfédéral pharma pacte de responsabilité
Communiqué interfédéral pacte de respons[...]
Document Adobe Acrobat [52.6 KB]

CPA (COMPTE PERSONNEL D'ACTIVITE) : LA CFTC SIGNE LA POSITION COMMUNE

 

Suite à l’avis favorable ce jour de son Conseil confédéral, la CFTC signe la position commune relative au CPA. Une signature toutefois conditionnée à l’acceptation sans réserve du texte par le patronat.

 

La CFTC espérait un dispositif plus ambitieux, mais dans le cadre du nouveau contrat social   qu’elle   défend, elle considère sa mise en place comme un premier pas indispensable. Les objectifs assignés à ce dispositif sont globalement en conformité avec ceux portés par la CFTC en début de négociation : accompagnement de la mutation du modèle économique et social en renforçant l’autonomie des actifs ; en les protégeant mieux tout en favorisant les mobilités professionnelles et en sécurisant leur parcours de vie (et pas seulement le parcours professionnel) (...)

 

Pour en savoir plus, téléchargez le communiqué ci-dessous.

CPA Signature CFTC 11.02.16.pdf
Document Adobe Acrobat [23.0 KB]

Suppression d'emploi à EDF!

 

La fragilité du Groupe EDF ! Aujourd’hui, la Fédération CFTC–CMTE déplore qu’une succession de décisions de nos politiques des ministères et dirigeants successifs du groupe EDF, nous amène à une suppression massive d’emplois sur le groupe EDF et par déclinaison sur AREVA.  Cette conséquence, qui pour certains est le simple fait de la concurrence, est en fait le fruit de "décisions politiques" basées sur des estimations hasardeuses. Dernier exemple en date : le coût global du projet Cigéo d’enfouissement des déchets radioactifs à Bure.  La Fédération CFTC-CMTE a alerté les Ministères concernés depuis des mois sur les risques de synergie lors de la transformation d'AREVA, dans leur projet avec EDF, qui mène inéluctablement sur des suppressions d’emplois. 

 

Cette conséquence n’est pas le fruit de l’incompétence des salariés !  La cause est bien l’incapacité de nos dirigeants (Politiques et de Groupes) à nous donner confiance en notre avenir et à préserver l’emploi ainsi que l’Industrie en France.

Baisse du montant des capitaux décès au régime des IEG :

Une réforme politique au goût amer !

 

Dans le cadre de la loi 2014-1554 du 22 décembre 2014, loi de financement de la Sécurité Sociale 2015, les Pouvoirs Publics ont réformé le capital décès versé aux ayants droit d’un assuré décédé relevant du régime général et du régime agricole. Il est ainsi prévu que le montant de ce capital soit forfaitaire et plafonné (3400€ au 1/1/2015).

Un décret à paraître transposera, dès le 1er janvier 2016, ces dispositions au régime des IEG. Beau cadeau pour les employeurs de la Branche: c’est eux qui financent principalement ces capitaux.

 

Une mesure politique sans justificatif économique...

 

Télécharger l'article complet en cliquant ci-dessous

Baisse du montant des capitaux décès au [...]
Document Adobe Acrobat [59.2 KB]

Communiqué de presse du 14 novembre 2015

 

La Fédération CFTC Chimie Mines textiles Energies est consternée par le massacre inhumain de cette nuit à Paris.

 

Encore une fois notre pays a été pris pour cible par des fous, des barbares, des criminels, des kamikazes qui ont pris la vie de plus de 128 personnes innocentes et fait plus de 250 blessés.

 

La Fédération CFTC Chimie Mines Textile Energie condamne fermement ces actes de terrorisme et demande à létat de prendre des décisions rapides afin dassurer la sécurité de l’ensemble des citoyens.

 

La Fédération CFTC Chimie Mines Textile Énergie adresse ses sincères condoléances aux familles des victimes.

 

La Fédération Chimie Mines Textile Energie appelle tous ses adhérents à la vigilance citoyenne contre le terrorisme. Cette nouvelle folie meurtrière doit pousser au rassemblement de tous les français.

 

La France unie contre l'innommable.

 

Communiqué de presse Paris 14 nov 2015.p[...]
Document Adobe Acrobat [189.8 KB]

Feuille de Route 2015-2020 des Partenaires sociaux européens de la Chimie

 

Défis et Opportunités pour les Partenaires sociaux de l'Industrie chimique européenne dans un paysage industriel en mutation.

 

Les  partenaires  sociaux  de  l'industrie  chimique  européenne  -  ECEG  et  industriAll  Europe  -  se réunissent au niveau européen depuis maintenant plus de dix ans. (...) Non seulement le paysage industriel est en train de changer, mais l’industrie chimique elle aussi est  de  plus  en  plus  mondialisée,  et  dans  cette  économie  mondiale,  nous  devons  trouver  un équilibre entre les besoins  économiques et les besoins sociaux. Jusqu'à ce jour, la politique sociale en  Europe  a  été  déterminée  au  niveau  des  États  membres,  ce  qui  en  soi  est  utile.  Toutefois,  si l'Europe  veut  rivaliser  avec  les  nouvelles  économies  mondiales,  un  degré  de  coopération  plus élevé  est  essentiel.  Grâce  au  projet  « Feuille  de  Route  2015-2020 »,  le  dialogue  social  pour l'industrie  chimique  européenne  peut  apporter  une  solide  contribution.  Cette  feuille  de  route nous donne l'opportunité de développer un certain nombre d'actions qui pourront conduire à des positions communes entre les partenaires sociaux dans les États membres(...).

 

Téléchargez ci-dessous la feuille de route 2015-2020.

feuille de route dialogue social europée[...]
Document Adobe Acrobat [293.8 KB]

ENGIE / E.ON

Conférence internationale à Bucarest Projet européen ATENA

 

Déclaration de principes sur l'égalité des chances et l’égalité entre les femmes et les hommes

 

Les  membres  des  Comités  d’Entreprises  Européens  des  groupes  ENGIE  et  E.ON  et  les  représentants  syndicaux présents  à  la  conférence  internationale  tenue,  dans  le  cadre  du  projet  européen  ATENA,  à  Bucarest  du  29 Septembre à 1 Octobre 2015, constatent que :

 

Dans le contexte économique et social difficile, généré par la crise financière commencée en 2008, on note des conséquences significatives sur toutes les industries, y compris le secteur de l'énergie.

 

Cette crise économique a généré, à ce  jour, la  perte d'un grand nombre d'emplois dans tous les pays de l'UE. Dans  ce  contexte,  les  gouvernements  des  États membres  se  doivent  de  prendre  toutes  les mesures  concrètes pour éviter une crise sociale majeure qui pourrait sombrer dans la violence.

Selon l'Organisation Internationale du Travail, les femmes continuent d'être la catégorie socio-professionnelle la plus impactée par la hausse du chômage, avec les jeunes et le plus de 45 ans...

 

Télécharger la déclaration intégrale ci-dessous.

déclaration de principes égalités des ch[...]
Document Adobe Acrobat [429.4 KB]

Branche des IEG: Ega Pro et Formation, la CFTC signe!

 

L’Egalité professionnelle et la Formation ont connus d’importantes évolutions depuis quelques mois, suite à de nouveaux textes de Loi. Les partenaires sociaux avaient donc l’obligation de faire évoluer les textes de Branche afin d’intégrer ces nouvelles dispositions.

 

La CFTC s’est efforcée de rendre opérationnelles et intelligibles, pour les salariés de la Branche, les nouvelles dispositions législatives.

 

1 - Accord Ega Pro :

 

Cet accord prend en compte les dernières avancées de la Loi N°2015-994 du 17 aout et affiche la volonté de l'ensemble des partenaires sociaux de développer et renforcer la mixité au sein de tous les métiers de notre Branche en facilitant l'accès et le recrutement des femmes, tout en préservant l'équité de traitement lors des phases de sélection à l'emploi.

 

La délégation CFTC a été soucieuse de ne pas laisser écrire dans cet accord,  sous  quelque  forme  que  ce  soit,  la notion  de quota  ou  de discrimination positive, qui aurait pu être porteuse de potentielles dérives ultérieures.

 

Par contre, nous avons été attentifs à ce que la volonté EGAPRO soit prise en compte dans tous "les compartiments" de la vie en entreprise, notamment avec un focus sur les temps de vie et les parcours professionnels.

 

Vous  noterez  également  que  cet  accord  ouvre  la  création  d'une

« instance permanente » ayant vocation à faire "études et propositions" afin d'améliorer et de porter la dimension EGAPRO au sein des entreprises de la Branche des IEG, ainsi que l'écriture en Annexe d'indicateurs sexués dans « toutes les étapes »  de la vie des salarié-e-s dans les entreprises.

 

En conséquence, la CFTC a décidé de signer cet accord Ega Pro apportant, pour tous, un cadre structurant et de nouvelles garanties.

 

2 – Avenant N°2 Accord Formation :

 

Cet  avenant,  technique  par  sa  structure,  est  indispensable  pour  rendre

« opérationnel »  l'accord Formation de 2005 aux nouvelles dispositions de la

Loi du 5 mars 2014 relatif à la Formation professionnelle et à l'Emploi.

 

En  effet,  la  loi  du  05  mars  2014  a  changé  « toute  l’architecture »  de  la formation professionnelle, par instauration, à titre principal du CPF (le Compte Personnel Formation) et la disparition du DIF (Droit Individuel à la Formation)

 

Il crée, modifie ou adapte de nombreux dispositifs, tel le CPF, le CEP (Conseil en Evolution Professionnel), l'EP (Entretien Professionnel), le Tutorat...tant dans leurs  déclinaisons  opérationnelles  que  pour  les  modalités  de financement…sans oublier les CQP, la VAE et la POE….des acronymes chers aux spécialistes de la formation.

 

Fait nouveau, cet avenant n'oublie pas non plus la dimension Ega Pro, au sein de la formation Professionnelle, dimension désormais obligatoire à prendre en compte au sein de tout nouvel accord.

 

Par ailleurs, cet avenant fait un Focus sur l'accompagnement nécessaire de

« l'évolution et l'adaptation » des qualifications et compétences induites par les grandes évolutions sociétales (numérique - LINKY) et technologiques (transition énergétique) au sein des entreprises de la branche, sans oublier le devoir de solidarité vis à vis des TPE PME du secteur.

 

En somme, un accord essentiellement technique, que nos représentants CFTC vous expliciteront plus en détail, si vous le souhaitez, mais qui permet aussi de préparer « avec des outils adaptés », les défis en compétences et formations qui attendent tous les salariés de la Branche actuels ou futurs, pour les années à venir.

 

C’est pourquoi, la CFTC a décidé de signer également cet Avenant Formation 2015, gage de nouvelles garanties pour l’ensemble des salariés de la Branche.

 

La CFTC, acteur assumé des évolutions du monde des entreprises de la Branche, au bénéfice de tous, pour que la Branche des IEG reste « un lieu d’avenir et de réalisation » pour tous ses salariés.

 

PLAN DE FORMATION 2016

 

La formation syndicale est indispensable au cours de votre parcours syndical et des responsabilités d'élus CE DP CHSCT ! La Fédération CFTC-CMTE est à votre disposition pour vous orienter au quotidien vers vos besoins prioritaires et vous présenter les modules existants correspondant à vos attentes.

 

Inscrivez-vous dès à présent.

 

Cliquez-ici pour connaître toutes les sessions

La CFTC-CMTE dans l'émission "Expression Directe"

 

Jonathan travaille depuis 9 ans au sein d’une grande usine de pneus. L'une des problématiques rencontrées dans ce secteur est celle des 3 x 8. Travailler la nuit à des conséquences sur le sommeil mais pose également des difficultés pour concilier vie professionnelle et vie personnelle. Adhérent depuis 2010 et délégué du personnel depuis deux ans, il a choisi la CFTC pour ses valeurs, mais également pour la présence de leurs délégués sur le terrain. Son mandat lui permet de transmettre les préoccupations individuelles, mais également collectives à ses supérieurs hiérarchiques et de chercher les solutions pour améliorer les conditions de travail et de vie de ses collègues.
 
Retrouvez l'épisode diffusé sur France 2 dans son intégralité ci-dessous.

Suppression d'emplois chez TECHNIP

 

Le raffinage en France est en difficulté depuis quelques années.

 

Le groupe Total a annoncé un certain nombre de réorganisations structurelles, dont une raffinerie des Bouches-du-Rhône et donc réduit ses investissements.

 

Ces difficultés ont des conséquences en cascade dans les entreprises sous-traitantes.

Aujourd’hui, le Groupe TECHNIP, composé d’entreprises de services aux compagnies pétrolières et de l’industrie de la chimie, spécialisées en tuyauterie notamment, vient d’annoncer la suppression de 6000 emplois dans le monde.

 

La Fédération CFTC-CMTE refuse que la variable d’ajustement qui touche une fois de plus notre industrie déjà bien fragilisée, soit la suppression d’emplois.

Améliorer la compétitivité d’une entreprise sur le « dos » de ses salariés n’est pas une solution digne d’une société d’une telle envergure, sur un marché aussi vaste et lucratif que l’industrie pétrolière et chimique.

Les autres activités de cette société (sous-marines et hautes technologies), ne doivent pas voir transférer vers elles, les investissements qui devraient être réalisés sur les activités fragilisées momentanément.

Une anticipation de potentielles difficultés à venir dans ce secteur ne peut justifier une telle « coupe  » dans les effectifs sans certitude absolue de mise en péril immédiate de l'entreprise.

 

Pour la Fédération CFTC- Chimie, Mines Textile et Energie, l’emploi est une priorité, non seulement pour les salariés français, mais aussi et surtout pour leurs familles qui en dépendent !

 

N'oublions pas que ce sont ces familles qui font la consommation d’aujourd’hui et de demain !

Référendum en Grèce

 

Les grecs, par leur choix hier, ont manifesté leur préoccupation pour leur l'avenir et celui de leurs enfants en rejetant l’accord qui était proposé par l’Union Européenne.

 

La Fédération CFTC-CMTE déplore que les accords précédents n'aient pu produire les effets attendus pour les grecs, du fait que les fonds aient été davantage consacrés à sauvegarder les banques privées plutôt que de relancer l'économie au service des citoyens.

 

Cela démontre pleinement les limites de la politique européenne.

 

La Fédération CFTC Chimie Mines Textile Énergie souhaite qu’un nouvel équilibre soit trouvé afin de relancer l’économie, surtout l’industrie de la Grèce, et au-delà de toute l’Europe.

 

Enfin, La CFTC-CMTE demande aux instances européennes de permettre la réouverture des banques afin que les retraités puissent de nouveau vivre dignement en accédant à leur pension auprès des établissements bancaires.

Attentat en Isère à Air Products

 

La Fédération CFTC-CMTE condamne fermement l’acte de terrorisme commis ce jour sur le site d’Air Products à Saint-Quentin-Fallavier en Isère.

 

Un attentat, par nature, est un acte inconcevable dans notre société toute entière.

Mais les conditions de cet acte, aujourd’hui, sont particulièrement abjectes.

 

La Fédération CFTC-CMTE souhaite, comme tous les Français, que les responsables de ce crime soient tous interpellés et traduits en justice dans les meilleurs délais.

 

La Fédération CFTC Chimie Mines Textile Énergie adresse ses sincères condoléances aux familles des victimes et assure de son plein soutien, aux salariés de cette entreprise.

JE SUIS CHARLIE

Consternée par les scènes inhumaines de ce jour, encore une fois la France est endeuillée par un massacre d'innocents. La Fédération CFTC Chimie Mines Textile Énergie adresse ces sincères condoléances aux familles des victimes. Cette nouvelle folie meurtrière doit pousser au rassemblement de tous les français. Le contraire serait d'aller dans le sens des terroristes qui nous l'espérons seront rattrapés et traduits en justice. 
La fédération CFTC-CMTE condamne fermement ces actes de terrorisme et demande à l'ensemble de ses adhérents de prendre part à l'ensemble des rassemblements.

La France unie contre l'innommable. 
L'équipe CFTC Melting Sport vous remercie pour vos messages de soutien. Cliquez ici pour lire la suite

Fédérations Internationales

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Fédération CFTC Chimie Mines Textile Énergie